Mécanique

Alésage — Diamètre du cylindre.

Alternateur — Générateur de courant du véhicule. Dès que le moteur est en route, il produit l’électricité nécessaire à l’ensemble du véhicule (moteur, éclairage, climatisation, etc.) telle une dynamo. Sa fonction est aussi de recharger la batterie pendant la route. Le courant produit est alternatif (d’où son nom), il passe ensuite dans un régulateur qui redresse le courant en continu et régule le voltage de sortie. L’alternateur renvoie de l’électricité à partir de l’énergie mécanique. Il est généralement de 50 A.

alternateur

D’après le prof, l’alternateur tourne beaucoup moins vite si la batterie est vide. Il a beaucoup plus de mal à la recharger. Il consomme alors plus que s’il fonctionne normalement.

Jadis, c’était une ‘génératrice’ mais elle ne fonctionnait pas à faible allure.

Amortisseur — Destiné à préserver le véhicule des vibrations et oscillations provoquées par la route sur la bande de roulement du pneu. À air ou hydraulique, ils offrent le confort de la conduite sur route.

Angle d’attaque (avant, arrière) — Degré d’inclinaison maximale d’un talus jusqu’à la quelle le véhicule peut passer ce talus à vitesse ralentie, sans toucher avec le pare-chocs ou le soubassement.

angles d'attaque

Antigel — Mélangé a l’eau, il assume trois fonctions essentielles. D’abord, il abaisse la température de solidification du mélange, donc il fait antigel . Ensuite, il évite l’oxydation des éléments du moteur, qui sont en général en fonte donc très facilement oxydables. Enfin, il lubrifie, donc assure une certaine longévité a la pompe à eau, dont les roulements sont souvent immergés dans le liquide de refroidissement.

Aquaplanning — Perte d’adhérence des roues d’un véhicule sur une surface mouillée due à la formation d’une pellicule d’eau entre le pneu et le revêtement de la route. La roue n’étant plus en contact avec la route, la direction du véhicule devient impossible. La vitesse est fortement liée à cet effet. Seule solution, diminuer la vitesse en débrayant. Ne pas utiliser le frein moteur et encore moins le frein pédale.

Arbre à cames — Pièce interne du moteur, comportant des excroissances appelées ‘cames’ qui commandent l’ouverture des soupapes (la fermeture est assurée par un ressort). Il peut être situé soit dans le bloc-moteur, soit dans la culasse. Il est entraîné par le vilebrequin. Lorsqu’il y a deux arbres à cames, l’un sert à commander les soupapes d’admission, l’autre, celles de l’échappement.

arbre à cames

Arbre de transmission (arrière) — Simple pièce d’acier tubulaire rigide munie à chaque extrémité d’un joint universel qui la relie à la boîte de vitesses et au pont arrière. L’arbre de transmission et l’arbre secondaire de la boîte présentent des cannelures d’emboîtement qui rendent possibles des variations de distance entre la boîte de vitesses et le pont résultant du débattement du pont.

arbre de transmission

L’arbre de transmission est nécessaire quand le moteur est séparé des roues. Une traction n’a pas besoin d’arbre de transmission et encore une propulsion avec le moteur à l’arrière.

ASR (Acceleration Slip Regulation) — Système antipatinage présent sur certains véhicules. Dès qu’une roue patine (par exemple sur la neige), le système fait en sorte de répartir l’énergie pour que le couple soit équilibré. Il limite la perte d’adhérence des roues motrices.


B


Balourd — Terme technique utilisé dans le domaine des pneumatiques. Le balourd est la masse non parfaitement répartie sur un volume de révolution entraînant un déséquilibre. L’équilibrage d’une roue consiste donc à corriger ce déséquilibre naturel pour répartir de manière homogène les masses autour de l’axe de rotation, le centre de la roue redevenant ainsi son centre de gravité.

L’équilibrage doit se faire chez un professionnel possédant une équilibreuse (aussi appelée banc d’équilibrage) étalonnée et des masses pour jantes acier ou aluminium. Une fois le pneu monté verticalement sur la machine, celle-ci entre en rotation et calcule automatiquement le poids et la position du balourd qui est localisé sur la roue immobilisée (sur écran informatique). L’équilibrage consiste alors à poser une masse égale au balourd et placée sur la jante à son opposé, afin de rétablir l’équilibre.

Bande de roulement — La partie du pneu qui est en contact direct avec le sol.

Barre anti-roulis (ou barre de stabilisation) — Partie de la suspension d’un véhicule automobile. Elle sert à stabiliser le véhicule en réduisant les effets des virages et des irrégularités de la route et en améliorant donc la tenue de route. La quasi-totalité des voitures en sont équipées. Elle empêche au véhicule de s’incliner fortement dans les virages et joue ainsi le rôle d’un ressort auxiliaire.

barre anti-roulis

Roulis: mouvement alternatif d’un bord sur l’autre que prend un navire sous l’effet du vent ou de la houle. (source: Larousse)

Barre de traction (ou de remorquage) — Barre d’une seule pièce qui sert à tracter un autre véhicule généralement en panne. Elle n’est pas considérée comme une attache de fortune ou une attache secondaire. À ma connaissance, il n’y a aucune référence de la barre de traction dans le Code.

Batterie — La batterie (d’accumulateur) est une grosse pile électrique qui distribue l’énergie nécessaire aux accessoires électriques du véhicule (démarrage, phares, radio, essuie-glace…). Quand le moteur tourne, la batterie accumule le courant de l’alternateur, d’où son nom d’accumulateur. Elle se recharge en permanence pendant la marche du véhicule. Cela veut dire aussi que si on laisse ses phares allumés pendant un long moment, on finit par vider la batterie puisque l’alternateur n’est pas en marche. Généralement, la batterie est de 12 V. Sa capacité est exprimée en ampère/heure: 60 Ah. Elle se compose d’eau distillée (= sans certains sels) et d’acide sulfurique. Sa puissance totale est indiquée sur la batterie. Cette indication est importante car il faut environ 280 A pour faire démarrer un moteur de voiture.

batterie

Sur cette image, ’12 V’ est la tension nominale de fonctionnement. La batterie contient donc trois plaques négatives de 2 V reliées entre elles et trois plaques positives reliées entre elles. ’44 Ah’ (ampère/heure) est la capacité d’énergie qu’elle est capable de stocker. ‘360 A’ est la quantité d’ampère que la batterie est capable de fournir à un instant T.

BerlineAu début, la berline était une “hippomobile”; c’est-à-dire tirée par des chevaux, à quatre portes et couverte d’une capote. Cette voiture solide fut inventée à la fin du 17e à Berlin, d’où son nom. Aujourd’hui, c’est une ‘automobile’; c’est-à-dire une voiture qui se meut d’elle-même. Elle possède quatre portes et quatre glaces latérales. (source: « Merci Professeur ! »)

La presse automobile parle souvent des berlines en comparaison aux petites citadines.

Bielle — Pièce moteur en acier forgé, parfois en aluminium qui fait le lien entre le piston et le vilebrequin. Elle transforme le mouvement rectiligne du piston en mouvement mécanique. La tête est la partie la plus forte (en bas) tandis que le pied est la partie plus petite (en haut, dans le piston).

bielle

Bobine d’allumage — C’est en quelque sorte un transformateur qui convertit la basse tension fournie par la batterie (12 V) en une tension très élevée (25 000 à 40 000 V), nécessaire pour faire jaillir l’étincelle dans la chambre à combustion d’un moteur essence.

Boîte de vitesse — Système d’engrenages situé entre le moteur et les roues, qui permet au véhicule de régler le rapport de vitesse. Son rôle est le même que sur une bicyclette: allonger ou diminuer la distance parcourue à chaque tour moteur. Avec un grand pignon arrière, on obtient un grand couple (très puissant) mais une faible distance parcourue à chaque tour de roue. Inversement pour le petit pignon.

Boîte de vitesse automatique — Très peu utilisée chez nous, elle est majoritaire en Amérique. Elle présente différentes positions. ‘P’ pour park sert au stationnement. ‘R’ pour reverse sert à la marche arrière. ‘N’ pour neutral met le véhicule au point mort. Intéressant pour les arrêts prolongés. ‘D’ pour drive sert à la conduite normale. Les autres chiffres servent à bloquer la vitesse concernée. Utile pour utiliser le frein moteur ou en cas de remorquage.

boîte de vitesses automatique

Boîte noire – Depuis 2008, les compagnies d’assurance (initié par Corona Direct) souhaitent imposer une boîte noire dans tous les véhicules automobiles. Elle leur permettrait d’obtenir des informations précieuses sur la conduite d’un affilié lors d’un accident: vitesse, régime moteur, accélération, freinage, manière de conduire, moment où les airbags se sont ouverts, ceinture de sécurité mise, géolocalisation. Il serait aussi possible de déterminer le style de conduite: écologique, brutale, urbaine ou rurale. Pour le moment (décembre 2015), la situation est au point mort, faute d’avoir trouvé un accord avec la Commission de la protection de la vie privée. Ce système est imposé depuis les années 2.000 aux États-Unis pour la plupart des nouveaux véhicules.

« La boîte noire, ou du moins les systèmes de suivi, de géolocalisation et d’analyse de conduite, sont déjà utilisés par certaines sociétés sur leurs flottes de véhicules utilitaires et de voitures de société. L’utilisateur dispose d’un mode « privé » pour rester « invisible » durant ses pauses et hors des heures de travail. Toutefois, durant ses missions professionnelles, il est tenu de rester on-line. Grâce à ce boîtier, la logistique de son employeur peut le localiser et l’aider à gérer ses tournées. L’employeur peut également utiliser les données du système pour établir des statistiques de consommation mais aussi un relevé des freinages brusques, des vitesses moyennes, etc. Chaque employé est bien sûr au courant de la présence du système et a dû signer un accord pour une utilisation conforme à la loi sur la vie privée. » (source: Le moniteur automobile)

Bouchon du radiateur — Très important, il assure une étanchéité parfaite du circuit, et permet de faire monter la pression. Ceci a l’avantage d’élever le point d’ébullition, donc de chauffer plus (Comme les cocottes minutes). La température de l’eau du moteur peut donc monter jusqu’à 120 C. Ensuite, une soupape de sécurité, contenue dans le bouchon va sauter, et évacuer le surplus de pression. C’est la super scène du moteur enfume, déjà rencontrée dans tous les bons films. Une défaillance de la valve du bouchon provoque généralement l’explosion des durits.

Bougie d’allumage — Exclusivement réservée aux moteurs à essence, elle produit une étincelle qui au cours du cycle d’allumage, aide à la combustion du mélange gazeux air/essence. La bougie d’allumage est constitué d’un corps isolant en céramique qui résiste aux fortes températures du moteur et du ‘noyau’.

bougie d'allumage

Bougie de préchauffage — Elle permet d’atteindre une température constante de 850°C dans la chambre de combustion. Contrairement à la bougie d’allumage, elle ne produit pas d’étincelle, c’est simplement une résistance qui devient incandescente (rouge cerise) et assure une température suffisante de l’air pour la combustion du mélange.

bougie de préchauffage

Broutage — L’embrayage se fait avec des à-coups. La raison peut venir d’une petite fuite d’huile en sortie de boîte ou de moteur provoquant un “gommage” du disque. Autre possibilité, le disque s’est voilé (cf. “patinage”) sur une contrainte excessive et une surchauffe. Dans ce cas, la facture peut être lourde: entre 500 et 1000 €.

On utilise le terme pour le frein ou l’embrayage. La raison peut provenir de la pollution d’un corps gras sur le disque. Le disque peut aussi être brûlé dans le cas d’un patinage (cf. patinage) trop long.


C


CabrioletDe nos jours, le cabriolet (parfois appelé ‘décapotable’ lorsqu’il est doté d’une capote) est une automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement supérieur. Il peut être dérivé d’une berline ou d’un coupé, comme disposer d’une plateforme qui lui est propre. C’est toujours un deux-portes, qu’il offre deux ou quatre places, par contre le qualificatif de « cabriolet » ne peut être employé pour une quatre-portes car la voiture est trop lourde pour « cabrioler », on l’appellera donc « décapotable » (ou « convertible » s’il n’y a pas de capote mais un toit en dur escamotable). (source: Wikipédia)

Calendre — Garniture avant d’un véhicule, souvent support de l’identité de la marque. Cette pièce est décorative mais sert aussi à laisser passer l’air vers le radiateur moteur.

Capot actif — Élément technologique installé sur certains modèles comme la Jaguar XK ou la Citroën C6. Lors d’une collision avec un piéton, le capot se soulève quasi-instantanément de quelques centimètres. Il permet d’éviter les blessures graves en amortissant le choc et en évitant le contact avec les éléments durs et saillants du moteur.

Carburateur — Le carburateur existait sur les anciennes générations de moteur à essence. On le retrouve encore sur certaines motos et motos-neige. Le carburateur se chargeait d’effectuer le mélange comburant / carburant de manière mécanique. Il fallait environ 1 volume d’essence pour 15 volumes d’air, mais souvent il y avait plus d’essence. Tous les gaz n’étaient pas brûlés et étaient rejetés. Dans les moteurs thermiques modernes, le carburateur est remplacé par l’injection électronique.

Cardan — Il permet la transmission d’une rotation entre deux axes. Le cardan permet de transmettre le couple et la puissance du moteur aux roues motrices. Les cardans sont donc le plus souvent à l’avant (traction) mais peuvent aussi être à l’arrière (propulsion). Il y a un arbre à gauche et un arbre à droite qui permet de maintenir les roues au sol malgré un dénivelé variable de la route (bosse, fosse, bordure).

cardan

Sur l’illustration, on voit le soufflet. Il renferme le joint homocinétique qui tourne dans de la graisse. Le remplacement d’un cardan est onéreux.

Car-Pass — En Belgique, les professionnels de l’automobile (garage, contrôle technique) sont tenus par la loi de renseigner une base de données sur le kilométrage du véhicule à chaque entretien. Lors de la vente du véhicule, on est obligé de fournir cet historique (professionnel, particulier) sinon la vente est caduque et l’immatriculation impossible.

ℹ️ Plus d’info sur le SPF Économie: « FAQ Car-Pass »

Carrossage — Angle formé par le plan d’une roue et la verticale. Le carrossage d’une roue représente la valeur (généralement faible) de l’angle que forme l’axe de la fusée de cette roue avec le sol. Le carrossage est dit nul quand la roue est parfaitement verticale. Il est négatif quand le haut de la roue est incliné vers le centre de la voiture. Enfin, il est positif si le sommet de la roue est incliné vers l’extérieur. Ce réglage est fait par le constructeur et ne peut être réglé par le garagiste.

carrossage

Carter — Couvercle couvrant et protégeant une pièce ou un ensemble de pièces mécaniques. Le carter inférieur du moteur sert de réservoir d’huile. On y trouve la pompe à huile et la crépine. À l’extérieur, se trouve le bouchon de vidange. Accessoirement, le carter protège le vilebrequin.

Catalyseur — Élément de l’ensemble du pot d’échappement des moteurs à combustion interne qui vise à réduire la nocivité des gaz d’échappement. Il transforme les gaz toxiques pour les rendre moins toxiques. On le trouve sur les modèles diesel ou essence.

  • monoxide de carbone ⟹ eau
  • dioxide d’azote ⟹ azote
  • hydrocarbures ⟹ CO2

Centre de gravité — Point de concentration des différentes forces qui permet à un corps de se tenir en équilibre. Prenons un manche en bois. On le dépose sur le dessus de son index. Son centre de gravité n’est pas difficile à trouver: il se trouve au milieu puisque le poids est identique de part et d’autre. Prenons cette fois-ci un balais. Le côté brosse sera plus lourd. Le centre de gravité sera plus proche de la brosse, ce qui équilibre les deux parties.

Sur un véhicule bien équilibré, le centre de gravité se trouve au centre. Il est plus ou moins bas en fonction du type de véhicule. Il sera plus bas sur une camionnette par exemple. Plus le centre est bas, plus stable est l’engin.

Charge nominale maximale — Charge maximale qui peut être appliquée sur un élément d’un système de sûreté du chargement dans des conditions d’utilisation normales. (source: art. 2.57)

Charge utile — La différence entre masse en charge maximale techniquement admissible et de la masse en ordre de marche, pour autant que la masse maximale au sol sous chacun des essieux n’excède pas celle prévue par le constructeur et que la masse minimale au sol sous l’essieu avant prévue par le constructeur est atteinte. La charge utile maximale peut être limitée pour des raisons techniques (calcul de répartition des masses, centre de gravité trop haut) et physiques (arrimage).

Plus simplement, c’est le chargement + conducteur + passager(s). Cette charge fluctue à chaque utilisation du véhicule.

Chandelle — Élément de sécurité permettant de soutenir sur le sol une charge lourde suite à son élévation avec un cric.

Chasse — Angle formé par l’axe d’inclinaison des pivots et la verticale, le véhicule étant vu de côté et non de face comme pour les autres angles.

angle de chasse

Collecteur — Appelé aussi “répartiteur”, il a pour fonction de fournir, à chaque cylindre, la quantité d’air nécessaire à une combustion complète du carburant. Il existe un collecteur d’admission et d’échappement. Le collecteur est la jonction entre le filtre à air (ou le compresseur) et la culasse du moteur.

Comodos — Commandes électriques se trouvant de part et d’autre du volant.

Common rail — Injection directe à rampe commune. Rampe d’alimentation commune, maintenue à très haute pression (entre 300 et 1400 bars), permettant une injection directe du carburant dans le cylindre (Technologie des moteurs diesel HDI). Chaque injection est calculée de manière idéale en fonction des besoins du véhicule. Ce système a un meilleur rendement, consomme moins, pollue moins et il est plus silencieux.

Compresseur — La puissance du moteur dépend principalement de la quantité d’air qu’il peut recevoir. Il faut en moyenne 15 kg d’air pour 1 kg de carburants. Comme son nom l’indique, le compresseur comprime l’air. Il est entraîné par le vilebrequin du moteur. Il est donc graduel et peut fonctionner à bas régime contrairement au turbocompresseur

Corrosion — La corrosion désigne l’altération et la dégradation d’un matériau par réaction chimique avec un oxydant. Les exemples les plus connus sont les altérations chimiques des métaux à l’air ou dans l’eau, telles la rouille du fer et de l’acier ou la formation de vert-de-gris sur le cuivre et ses alliages (bronze, laiton).

Couple conique — ????

Couple moteur — On peut le comparer au pédalier d’un vélo. Une jambe donne la force vers le bas (pistons d’admission et d’explosion) pendant que l’autre remonte (pistons de compression et d’échappement), le tout dans un mouvement rotatif. Le couple moteur est la force de la bièle sur le vilebrequin grâce à l’action de l’explosion.

L’unité du couple est le Nm (Newton par mètre) mais aussi le mkg. Par défaut, le couple d’un moteur désigne le couple maximum fourni par le moteur. Ce dernier n’est atteint qu’à une vitesse et un régime moteur déterminés. Un moteur ‘coupleux’ offre de bonnes reprises et des accélérations franches à bas régime. Le couple d’un moteur est d’autant plus important que la cylindrée est importante.

Courroie d’accessoires — Comme son nom l’indique, cette courroie entraîne les accessoires tournant du moteur: l’alternateur, la pompe de direction assistée, etc. Contrairement à la courroie de distribution, elle est visible sur le flanc du moteur.

Il existe deux types de courroies: trapezoïdale et la poly V.

Courroie de distribution — Cette courroie n’est pas directement visible et se cache sous un carter, du même côté que la courroie d’accessoires. Elle permet la synchronisation du mouvement des soupapes (arbre à cames) et des pistons (vilebrequin) lors des cycles de combustion. Elle permet également d’entraîner la pompe à eau. Cette synchronisation est indispensable pour que le moteur tourne parfaitement.

courroies

À remplacer tous les 80 à 120.000 km. En cas de déchirure, les pistons continuent leur travail et viennent taper contre les culasses. Le moteur est bon à être remplacé. Lors du remplacement de la courroie de distribution, on changera également le galet tendeur, le galet enrouleur et la pompe à eau. Cette courroie est en caoutchouc, crantée et en tension permanente. Elle peut être remplacée par une chaîne de distribution plus résistante mais plus bruyante.

Un ‘kit de distribution’ est composé d’une courroie de distribution, un galet tendeur et la pompe à eau (avant elle était entraînée par la courroie accessoires).

Course — Distance entre le point mort haut (PMH) d’un moteur et le point mort bas (PMB).

Crabotage — Dans la transmission de la boîte de vitesses, le baladeur est muni de part et d’autres de dents (les crabots) qui permettent de s’emboîter parfaitement avec les dents du pignon et de rester en prise. En cas de mauvais passement de vitesse, on entend un bruit désagréable et reconnaissable. Voir explications.

Crémaillère — La crémaillère de direction assistée est l’élément sur lequel repose le volant. La crémaillère peut être assistée ou mécanique. (cf. direction) Elle sert à redresser le volant automatiquement après les virages.

Crépine — Fin tamis présent dans le fond du carter inférieur et sert à filtrer les débris éventuels drainés par l’huile lors de la lubrification.

Cric — Appareil de levage. Il en existe des petits à utiliser en cas de remplacement de la roue de secours ou des crics hydrauliques plus performants.

Crossover — Hybride entre le SUV et la berline. Ses dimensions sont plus restreintes qu’un SUV et il se destine avant tout à la ville. Il n’est pas fait pour les parcours accidentés. Il est maniable et économe.

Culasse — Partie supérieure du moteur fermant le bloc-moteur. L’étanchéité du moteur est assurée entre ces deux parties par le joint de culasse. La culasse comprend les bougies, les soupapes, éventuellement les culbuteurs et les tiges de soupapes et de plus en plus souvent le(s) arbre(s) à cames.

Curvomètre — Appareil embarqué servant à mesurer la vitesse des cyclomoteurs. Dans le langage courant, on parle de « rouleau ».

curvomètre

Cylindrée — La cylindrée est le volume cumulé des cylindres d’un moteur à explosion. Elle s’exprime en litre ou en cm3. Par exemple, un moteur de 2.0 l signifie que 2 litres de fluide sont aspirés puis rejetés lorsque le vilebrequin a effectué deux tours et que les pistons ont fait un cycle complet de quatre aller-retour. A cylindrée équivalente, un moteur sera moins puissant s’il dispose de moins de cylindres, les reprises seront en revanche plus franches.

Cylindrée = 2 x π x rayon x hauteur x nbre de pistons


D


Décélération — Modification inférieure de la vitesse en fonction du temps.

Différentiel — Système qui a pour fonction de distribuer une vitesse de rotation par répartition de l’effort cinématique, de façon adaptative, immédiate et automatique, aux besoins d’un ensemble mécanique. Par exemple, il est très utile sur un véhicule automobile où il permet aux roues motrices de tourner à des vitesses différentes lors du passage d’une courbe (ou d’un dénivelé du terrain) : les roues situées à l’extérieur du virage tournent plus vite que celles situées à l’intérieur.

differentiel

La plupart des véhicules ont un différentiel. Certaines en ont deux. Les 4 x 4 en ont trois: un sur le pont arrière, un 2e au milieu et un 3e sur le pont avant. Certaines voitures sportives sont équipées d’un différentiel auto-bloquant. En cas de verglas, il empêche la roue de patiner.

Démarrer en pente — Aide au démarrage en pente qui maintient environ 2 secondes le véhicule, le temps du déplacement du pied de la pédale de frein à celle de l’accélérateur.

Démarreur — Système destiné à aider au démarrage, qui le plus souvent sert à générer de l’énergie, dont le fonctionnement est entretenu, mais qui ne peut se lancer lui-même. Lorsqu’on tourne la clé de contact, le démarreur va chercher l’énergie nécessaire à la batterie. Une fois lancé, il entraîne le volant moteur, fait tourner le moteur et met en fonction l’alternateur (cf. solénoïde)

Direction — Ensemble des organes qui permettent de commander l’orientation des roues directrices d’un véhicule et donc la trajectoire du véhicule. La plupart des véhicules est équipée d’une direction assistée. Contrôlez régulièrement le niveau d’huile et remplacez l’huile si nécessaire.

DOT (Department of Transportation) — Nom courant en Amérique du Nord pour désigner des agences publiques chargées des transports. On retrouve ce sigle sur les pneus mais aussi pour le liquide de freins.

Double débrayage — Jadis, il fallait appuyer deux fois sur la pédale d’embrayage pour rétrograder. De la 3e vitesse, on débrayait une première fois pour arriver au point-mort. On débrayait une seconde fois pour passer en 2e.

Downsizing — Ensemble de procédés visant à réduire la cylindrée d’un moteur, sans dégrader la puissance spécifique, dans le but de réduire la consommation de carburant.

Durit — Tuyau en caoutchouc renforcé servant de liaison entre organes pour assurer la circulation de liquide de refroidissement et de chauffage à l’intérieur d’un moteur à explosion.

durit

Dynamo — Présente sur les vieilles voitures, elle a été remplacée par l’alternateur. Son principal défaut c’est qu’elle était active qu’à un certain rythme du moteur. Du coup, les voyages à faible allure (en ville) épuisaient la batterie.


E


Écoscore — Mesure établie sur un total de 100. Plus le score est élevé et plus le véhicule est écologique. En tête de classement on retrouve sans grosse surprise les véhicules électriques. L’écoscore prend en compte trois paramètres: l’effet de serre (50 %), l’impact sur la qualité de l’air (40 %) et les nuisances sonores (10 %). C’est une mesure plus complète que le taux de CO2 (dioxyde de carbone) qui ne tient pas compte des émissions de particules fines et du bruit. Pour connaître le niveau de son véhicule: Ecoscore.be.

EDS — Différentiel à glissement limité électronique. Blocage électronique du différentiel.

Embrayage — Pièce mécanique permettant par un système de friction de coupler et de désaccoupler le moteur et la transmission. L’embrayage désolidarise le moteur de la boîte de vitesse pour permettre de changer les vitesses progressivement, sans choc. En plus de passer les rapports confortablement et de transmettre le couple-moteur, il filtre les vibrations et protège le moteur.

embrayage

Empattement — Largeur d’un véhicule entre le milieu de la roue avant et le milieu de la roue arrière.

Énergie cinétique — Énergie que possède un corps en mouvement par rapport à une référence. Autrement dit, dès qu’on se déplace, on développe de l’énergie cinétique. C’est nous par rapport à la route ou la Terre par rapport au Soleil. Lorsqu’on roule dans une voiture, cette énergie peut-être transformée en énergie calorifique grâce au freinage. En cas de choc, c’est la déformation de la carrosserie qui absorbe l’énergie.

Énergie cinétique (exprimée en joules) = (masse du véhicule en kg) X (vitesse en mètre/sec)² ÷ 2
Exemple: 900 kg × 14 × 14 ÷ 2 = 88.200 joules

Énergie potentielle — Puissance qu’un véhicule pourrait développer au besoin en énergie cinétique.

Enjoliveur — Comme son nom l’indique, il sert à rendre plus joli. Il vient recouvrir la jante. Il en existe de différentes tailles. Les plus fréquentes sont de 13 à 16 pouces.

Équilibrage — Technique qui consiste à équilibrer les roues en fixant de petits morceaux de plomb sur les jantes. Les roues qui ne sont pas bien équilibrées tremblent en cours de circulation. Un mauvais équilibrage est très néfaste pour les roulements de roue, la suspension et la direction. Il peut être causé par une usure irrégulière des pneus, l’adhérence de saletés ou la confusion entre les roues.

L’équilibrage peut se faire de manière statique ou dynamique. Lors de l’équilibrage statique, le garagiste fixe la roue sur une équilibreuse qui tourne. Les pneus ont parfois des points plus lourds à l’intérieur. Le garagiste utilise des petits poids de plomb qu’il fixe sur le côté de la jante, juste en face d’un tel point lourd. Lors de l’équilibrage dynamique, la roue doit aussi être en équilibre lorsqu’elle est en mouvement. Pour vérifier que la roue est aussi équilibrée au niveau dynamique, la roue et le véhicule sont testés ensemble.

Essieu — Un véhicule à 4 roues possède au moins deux essieux: un essieu avant et un essieu arrière. L’essieu arrière se compose des arbres de roues, du différentiel, de l’arbre de transmission (cardan), des freins et des roues. Il est relié au châssis par la suspension. De plus, il maintient l’écartement entre les roues à une valeur constante. Pour les véhicules plus lourds et pour les voitures à roues arrière motrices, l’essieu arrière est appelée pont arrière.

ESP — Système qui évite le tangage, le roulis. Un obstacle surgit subitement et le conducteur braque violemment. Sans ESP, la voiture risque de déraper et faire demi-tour. Il agit comme les chenilles d’un tanks. Voir aussi ‘ABS’.

ESP

L’ESP fonctionne en comparant 25 fois par seconde la trajectoire de la voiture au comportement de conduite du conducteur. Autrement dit, l’ESP vérifie si la voiture s’oriente bien dans la direction que le conducteur lui donne. Et pour ce faire, l’ESP fait appel à toute une série de capteurs.


F


Fading (litt. ‘évanoussiement’) — Perte d’efficacité du système de freinage à cause d’une élévation excessive de la température des freins. La raison peut provenir de disques usés ou des plaquettes mais pas du liquide de frein (cf. vapor lock).

Filtre à air — Le filtre à air a pour fonction d’éliminer au maximum les impuretés (poussière, sable…) contenues dans l’air ambiant que le moteur aspire. Il peut-être en mousse, en coton, en papier en fonction de la marque. Un filtre à air en mauvais état peut provoquer des anomalies de fonctionnement: une surconsommation de carburant, baisse de puissance du moteur, pollution…

filtre à air

Filtre à carburant — Il a pour fonction d’éliminer les impuretés ou l’eau contenues dans le carburant.

Filtre à huile — Il épure en permanence l’huile en retenant les particules abrasives dues à l’usure normale des organes, les poussières, les résidus de combustion. On le remplace tous les 20 000 km environ. Lors de son remplacement, ne pas oublier de lubrifier le joint avec un peu de carburant sinon il y a un risque de déchirure.

filtre à huile

Filtre à particules — Il permet de retenir les particules (nocives pour la santé de l’homme) émises par les motorisations diesel mais aussi essence. Le filtre se remplit au fil des kilomètres, une régénération périodique, contrôlé par un système de gestion, s’effectue, et consiste au brûlement des particules. Elle a lieu environ tous les 400-500 km. Le système active la régénération du filtre grâce à des capteurs de pressions et de température. Elle se fait aussi naturellement, dès lors que la température des gaz d’échappement est supérieure à 550°C.

Filtre d’habitacle — Il filtre les impuretés de l’air entrant dans l’habitacle. Surtout présents dans les voitures équipées de la climatisation. Ces filtres vont éviter que l’air ne soit vicié par des particules externes et des fumées de véhicules lorsqu’il arrive dans l’habitacle. Il est accessible par le capot ou en retirant la boîte à gants.

filtre d'habitacle

Fosse de réparation — Emplacement situé sous le niveau du sol qui sert à l’entretien ou à la réparation des véhicules. En raison des risques importants, elle est pratiquement abandonnée au profit des ponts élévateurs.

Force centrifuge — Force qui dévie par rapport à un axe de rotation. Dans un virage à gauche, les passagers d’une voiture ont tendance à partir à droite. Il en est de même pour le poids de la voiture. Il vaut donc mieux freiner toujours avant le virage et une fois dans celui-ci on peut accélérer légèrement pour abaisser le centre de gravité et gagner en stabilité.

Si la vitesse est trop élevée, la voiture n’arrive pas à tourner et continue tout droit à cause de l’énergie cinétique (ex: voitures électriques sur un circuit). Si la piste remonte (comme au bobsleigh), l’énergie est plaquée contre la piste et le véhicule peut tourner. Il ne faut pas aller trop doucement dans le virage au risque de tomber (ex: vélo de piste).

Frein — Il en existe de deux sortes. Tout d’abord, le frein à tambour. Reconnaissable par sa cloche, le frein à tambour est plus ancien et moins efficace que le frein à disque. A l’intérieur de la cloche, des mâchoires munies de plaquettes viennent frotter contre la cloche lorsque la pédale de frein est actionnée. Le frein à disque se généralise. Lors du freinage, les plaquettes viennent serrer le disque fixé sur le moyeu (le disque tourne à la même vitesse que les roues). Il existe plusieurs types de disque : plein, ventilé, perforé, pétale…

Freinage dégressif — Souvent opposé au freinage progressif. Au quotidien, nous utilisons le freinage progressif pour faire face aux différents événements qui surviennent sur la route. On freine légèrement pour ensuite appuyer plus fortement au fur et à mesure que l’allure diminue. Le freinage dégressif consiste plutôt à freiner fortement à haute vitesse pour relâcher progressivement la pédale de frein. C’est une technique de pilotage utilisée par les pilotes chevronnés. Elle est toutefois très inconfortable pour le conducteur et ses passagers. On la réserve pour le freinage d’urgence. C’est d’ailleurs la seule et bonne façon de freiner avec un système ABS (malgré les vibrations et le bruit du système).

Frein en X — Branchement des deux circuits de freinage en diagonale: l’avant gauche avec l’arrière droit et l’avant droit avec l’arrière gauche. C’est le meilleur système car en cas de panne d’un des deux circuits, il y en a toujours un pour assurer le freinage. (Cf. II, p. 67)

Frein moteur — Pour éviter de trop solliciter les plaquettes de freins ou les garnitures de tambours, on sollicite le frein moteur. Il aide à ralentir le véhicule en passant d’un rapport supérieur à un rapport inférieur. Dans le cas d’un freinage plus important, on freine d’abord avec la pédale de frein et ensuite on rétrograde.

Fumée blanche — Les moteurs diesel produisent une certaine quantité de fumée blanche au démarrage surtout par temps froid. Si cette quantité semble importante, vous devez faire contrôler les bougies de préchauffage. Dans les moteurs turbo, les fumées blanches peuvent provenir d’une fuite de turbo. Enfin, une fumée blanche peut apparaître à cause d’une pénétration de liquide de refroidissement dans les cylindres, probablement à cause d’une fuite dans le joint de culasse.

Fumée bleue — Elle indique souvent une fuite d’huile dans le moteur à cause de l’usure de la culasse (guides de soupapes), ce qui n’est pas si grave. La cause peut aussi en être un problème lié à l’injection du carburant.

Fumée noire — Elle provient d’un encrassement du système de filtre d’air. La cause peut aussi provenir d’un excédent de carburant dans le mélange de combustion. Dans ce cas, ne roulez pas plus loin que ce qui est absolument nécessaire.

Fusée — Extrémités de l’essieu d’un véhicule, qui entrent dans les moyeux des roues.

fusée

Fusible — Lorsque l’intensité du courant (l’ampérage) devient trop forte, le fil métallique dans le fusible fond et le circuit électrique s’interrompt. L’intensité de courant à laquelle le fusible doit fondre peut varier selon les appareils électriques. C’est pourquoi le système électrique d’un véhicule comporte plusieurs fusibles avec différents ampérages: 5, 10, 15, 20 ou 25 ampères.

La boîte à fusibles se trouve à un endroit différent selon le constructeur: dans l’habitacle du côté gauche du conducteur ou sous le capot. Consultez le manuel d’utilisateur.


G


Galerie —Structure métallique posée sur le toit d’une voiture et servant à arrimer des bagages. (source: Larousse)

Galet de renvoi — Comme son nom l’indique, il renvoie la courroie, sert de guide et réduit les efforts. Contrairement au “galet tendeur”, il est généralement fixe et ne permet pas des réglages.

Galet tendeur — Il apparaît avec la courroie de distribution. Il a pour fonction de maintenir une tension de la courroie constante malgré les à-coups et préserve son alignement. Il est monté sur un gros ressort qui permet de dé/tendre la courroie facilement.

Garde au sol — Distance entre le sol et le point le plus bas du châssis, qui ne doit pas entrer en contact avec le sol.

Gaz naturel (CNG) — Alternative possible au carburant. Très utilisé en Iran, Pakistan, Brésil, Chine et Italie. En Belgique, sur les 7 millions de véhicules, seulement 700 roulent au gaz naturel. Carburant fossile tout comme le pétrole mais avec de nombreux avantages: 10 à 30% de CO2 en moins, 50 % d’oxyde d’azote (NOx) en moins et quasiment pas d’émission de particules fines. Contrairement au LPG, son point d’inflammation est très élevé (environ 580°) et est autorisé dans les parkings publics. Ces moteurs fonctionnent pratiquement comme ceux à essence. Seul hic, pour le moment la plupart des stations se trouvent en Flandre, une à Anderlecht et aucune en Wallonie.

Gazole — Le gazole ou diesel ou gas-oil, ou encore gasoil, est un carburant pour moteur diesel. Physiquement, c’est un fioul léger et, réglementairement, un carburant issu du raffinage du pétrole. Le mot « gazole » est issu du mot anglais « gasoil » (fioul, mazout). Ce terme est surtout utilisé en France. En Belgique, le produit est connu comme « diesel », mot issu du nom de Rudolf Diesel, l’inventeur du moteur Diesel.

Gazole de chauffage (mazout) — Comme son nom l’indique, il est destiné au chauffage domestique. Cela dit, il fonctionne dans les moteurs de voiture même s’il n’est pas idéal au niveau de son raffinement. Il est beaucoup moins taxé car l’état considère le chauffage comme un besoin primaire et la voiture comme secondaire. C’est évidemment interdit et des contrôles douaniers existent. Ce carburant peut être facilement identifié à l’œil nu. En Belgique, on parle de « roule au rouge » car ce gazole est légèrement coloré en rouge au lieu d’être légèrement jaunâtre. Le colorant est persistant même dans un réservoir après plusieurs pleins. De plus, le mazout est également marqué avec du furfural, visible uniquement en laboratoire. La fraude est estimée à 1,5 % en Belgique. L’amende débute à 500 € et peut grimper jusqu’à 5.000 € dans les cas de récidive.

Génératrice — Obsolète. Cf. ‘alternateur’.

Géométrie — Pour certaines personnes, la « géométrie » désigne parfois à tort le « parallélisme » des roues. Ces deux termes sont à distinguer. La géométrie englobe de manière générale les trois réglages portant sur les « axes de liberté de la suspension »: parallélisme, chasse et carrossage. La géométrie permet de régler les axes des roues de façon à ce que le confort, la tenue de route et l’usure des pneumatiques soient optimaux selon les paramètres dictés par le constructeur.

GPL (ou LPG) — Gaz de Pétrole Liquéfié-Carburant. Mélange d’hydrocarbures légers, stocké à l’état liquide et issu du raffinage du pétrole pour 40 % et du traitement du gaz naturel pour 60 %. Le moteur pour le LPG est pratiquement identique à un moteur essence.

GPL

Grippage — Le frottement détériore la surface d’un matériau. Cf. ‘serrage’.


H


Hayon — Porte du coffre d’un véhicule.

Hernie — Protubérance sur le flanc d’un pneu. Suite à un choc important (trou, bordure), la structure métallique est endommagée et la pression du pneu entraîne un gonflement. Une hernie ne se répare pas. Il faut remplacer le pneu au plus vite. Le risque d’éclatement est important même à faible allure.

Homocinétique — Se dit d’une liaison entre deux arbres, telle que les vitesses de l’arbre menant et de l’arbre mené sont les mêmes à chaque instant, même si les deux arbres ne sont pas en ligne. Les joints homocinétiques sont notamment utilisés pour transmettre le mouvement à chacune des roues avant des automobiles à traction avant. Ordinairement, on retrouve le joint homocinétique sous le soufflet du cardan.

joint homocinétique

Les lois de la mécanique veulent que si l’on transmet un mouvement régulier à l’aide d’un simple cardan, le mouvement que l’on reçoit après articulation n’est plus régulier. Aussi a-t-on pris l’habitude de munir certaines transmissions de cardans homocinétiques, c’est à dire d’équipements qui transmettent le mouvement sans en changer la régularité.

Hybride — Véhicule qui associe une motorisation électrique et une motorisation thermique. Il existe deux types d’hybrides, hybrides séries et hybrides parallèles. Les séries ont une traction intégralement électrique, un générateur est embarqué pour accroître l’autonomie. Les parallèles (Toyota Prius) ont la double propulsion, électrique et thermique. Le moteur électrique est actif en-dessous de 40 km/h. Il est repris en charge par le moteur à combustion au-delà de cette vitesse et pour les franches accélérations.

Hydrophobe — Qui évite l’eau. C’est une particularité du liquide de frein silicone (DOT 5) qui résiste beaucoup mieux dans le temps.

Hygroscopique (hygro du latin humide) — Se dit d’une substance qui absorbe l’eau présente dans l’atmosphère. C’est le cas du liquide de frein. Et comme le niveau d’ébullition de l’eau est plus faible, elle se transforme en bulle d’air au contact des pièces fortement chauffées lors du freinage. Aussi, l’eau en stagnation (à l’arrêt du véhicule) a un effet corrosif.


I


Indice d’octane — Il mesure la résistance d’un carburant à la détonation. Par exemple, dans un carburant à 95 (lorsque vous prenez du sans plomb 95), il y a un mélange de 95 % d’iso-octane qui ne détone pas et de 5% d’heptane, qui lui est très détonant.

Injection – Le démarrage d’un diesel est soit injecté indirectement. Dans ce cas, si le moteur est froid il faudra le préchauffer (environ 20 sec). Pour un diesel injecté directement, il n’est pas nécessaire de préchauffer. (à revoir !)

Injection indirecte / directe — Dans l’injection indirecte (le plus courant actuellement), on vient injecter directement dans les conduits d’admission, en amont des soupapes d’admission (illustration à gauche). En principe, on injecte exactement la quantité de carburant nécessaire en fonction de la commande du calculateur avant la phase d’admission. Une fois l’injection faite, le carburant « stagne » dans le conduit, se mélange avec l’air présent et peut s’évaporer. Lors de la phase d’admission, la soupape s’ouvre pour admettre le mélange air/carburant. C’est lors de l’admission et de la compression que le mélange s’homogénéise et que le carburant se vaporise. Arrivée à la phase de combustion, la bougie, par une étincelle vient initier la propagation de la flamme.

injection directe et indirecte

Dans l’injection directe, d’injecter directement le carburant dans la chambre de combustion. L’injection directe permet une maîtrise quasi-totale de la quantité de carburant introduite dans la chambre de combustion. Elle peut avoir lieu en une seule fois (mono-injection) ou en plusieurs fois (multi-injection), pendant la phase d’admission ou pendant la phase de compression.


J


Jante — Partie métallique d’une roue, elle assure la liaison entre le moyeu et le pneumatique. À ne pas confondre avec l’enjoliveur.

L’équilibrage des roues donne lieu à l’adjonction de masse d’équilibrage en plomb ou zinc sur le bord de la jante afin d’en corriger l’équilibre pneumatique en place.

Joint de carter — Il procure l’étanchéité entre le bloc moteur et le carter inférieur.

Joint de culasse — Joint d’étanchéité qui sépare le bloc moteur de la culasse. Elle est perforée de conduits pour laisser passer l’eau, l’huile. Son rôle est d’assurer l’étanchéité entre le bloc moteur et la culasse. Plus précisément, il assure l’étanchéité des chambres de combustion, du circuit de refroidissement et de la circulation d’huile.


L


Laminage — Terme technique qui revient dans la partie réservée aux amortisseurs. Rappelons-nous ce qu’est un laminoir de cuisine: deux cylindres mis l’un contre l’autre aplatissent une boule de pâte pour en faire une fine couche. En mécanique, le laminage hydraulique consiste à faire passer le liquide à travers des petits trous.

Liquide de frein – Liquide chargé de transmettre l’effort exercé entre la pédale de frein et les freins placés aux roues. On parle bien de ‘liquide’. Ce n’est ni de l’huile ni de l’eau. Neuf, il résiste à plus de 200 °C, c’est-à-dire plus haut que le point d’ébullition. Avec le temps, il se charge en humidité et la résistance à la chaleur diminue. Le liquide de frein est incompressible, sinon il est totalement inefficace. Il est fluide et ne fige pas avec le froid.

Ce liquide pour frein peut être de nature différente: liquide minérale, synthétique ou silicone. La première catégorie est réservée à quelques marques. Ces liquides de frein ne sont pas miscibles entre eux. La deuxième catégorie regroupe les DOT 3 (205°C), DOT 4 (230°C), Super DOT 4 et DOT 5.1 (260°C). La dernière catégorie reprend les produits les plus chers du marché avec un DOT 5 (270°C) de couleur violette et dont la particularité est de ne pas se dégrader avec le temps. Contrairement aux autres, elle n’abîme pas la peinture.

liquide de frein

Liquide de refroidissement – Comme son nom l’indique, il refroidit le moteur. Il doit être changé tous les deux ans. Un manque de liquide provoque une surchauffe du moteur. Un moteur trop chaud risque de rendre l’âme rapidement. Il est important de regarder régulièrement le niveau à froid (pour éviter le risque d’être ébouillanté) toutes les 5 semaines. Il suffit de regarder dans le vase d’expansion. Le niveau doit se situer entre les deux témoins de limite. Ne jamais utiliser de l’eau sauf en cas d’urgence. Le liquide de refroidissement se vend en station ou dans les centres-autos. Vérifier qu’il est compatible avec celui dans le vase d’expansion. Certains types ne sont pas miscibles entre eux.

liquide de refroidissement


M


Manomètre – Appareil servant à régler la pression des pneus.

Masse à vide — Tare d’un véhicule sans le carburant et avec l’équipement supplémentaire pour son usage normal ainsi que l’équipement réglementaire à l’exclusion d’accessoires complémentaires. (source: art. 2.30)

Masse en charge — Ensemble de la tare du véhicule et de la masse de son chargement, du conducteur et de toute autre personne transportée. (source: art. 2.31)

Masse maximale autorisée — (MMA) Masse totale maximale du véhicule déterminé d’après les résistances des organes du châssis conformément aux dispositions du règlement technique des véhicules automobiles. (source: art. 2.28)

Maître-cylindre – Pièce du moteur placée derrière la coupelle à dépression du système de freinage. Ce système permet d’envoyer le liquide de frein au système de freinage via les canalisations hydrauliques avant et arrière.

Maneton – Partie cylindrique d’un vilebrequin assurant la liaison pivot avec la bielle. Voir aussi “tourillon”.

‘Mayonnaise’ – Mélange d’huile et de liquide de refroidissement dans le vase d’expansion.

Moteur deux temps – Moteur désuet sur les voitures mais qui équipe encore les tondeuses, les coupe-haie, les tronçonneuses… Dénué de soupape, il y a une explosion à chaque temps de vilebrequin. Cela veut dire qu’à vitesse égale, il va deux fois plus vite qu’un moteur classique. Malheureusement, le mélange huile carburant n’est pas optimal et l’huile est brûlée puis expulsée.

moteur deux temps

Moyeu – Partie centrale de la roue que traverse l’essieu autour duquel elle tourne par l’intermédiaire de roulements.


N


Niveaux – Il y a plusieurs niveaux à tenir à l’œil. Huile moteur: lubrifie le moteur. Se vérifie moteur à froid et sur sol plat. Liquide de frein (doré): assure la transmission du freinage. Liquide de refroidissement (jaune, rose, orange, bleu…): garder le moteur à température optimale. Se vérifie moteur à froid, doit se situer entre le min. et le max. Il en existe de différentes sortes et pas miscibles entre eux. Liquide lave-glace et liquide de direction assisté (rouge).

NOx – Oxyde d’azote: ‘N’ pour azote, ‘O’ pour oxygène et ‘x’ parce qu’il en existe plusieurs types avec des nombres différents d’atome d’oxygène. Depuis 1993, la norme Euro a fait baisser considérablement les quantités de NOx admises. En 2000, l’Euro3 avait fixé son maximum à 500. En 2014, l’Euro6 a pour objectif 80.

Le diesel produit des particules. Elles sont visibles et sont cancérigènes. Ces véhicules diesel produisent également un gaz invisible: l’oxyde d’azote (NOx) tout comme les véhicules à essence. Ces derniers produisent des gaz transparents comme le monoxyde de carbone (CO) et les hydrocarbures imbrûlés (HC). Enfin, le dioxyde de carbone (CO2) est produit par les deux véhicules. Également invisible, il n’est pas toxique pour la santé mais est responsable du réchauffement climatique. Les premiers producteurs de CO2 sont les industries, suivi des moyens de transport puis de l’activité domestique (chauffage).

nox


O


Odomètre – Compteur kilométrique. Il peut être mécanique ou électronique.

Oldtimer – Voir « ancêtre ».

Overdrive – Système mécanique adjoint à une boîte de vitesses automobile dans le but de surmultiplier le rapport de transmission. Généralement, il était appliqué sur la 3e ou la 4e vitesse et donnait l’impression d’avoir une vitesse supplémentaire. Le système a été abandonné à cause de son coût de construction et de son fonctionnement capricieux. Actuellement, les constructeurs proposent des boîtes à 5 ou 6 vitesses.


P


Palette (au volant) – Sorte de manette disposée sur le volant et qui permet de piloter une boîte automatique en mode manuel. Les mauvaises langues disent que c’est une façon pratique de passer les vitesses lorsqu’on utilise son téléphone d’une main. [Alors pourquoi ne pas être en full automatique dans ce cas ?!] Sur les sportives haut de gamme, les palettes sont fixes. Cela permet un meilleur contrôle de vitesse quand le volant est en rotation et que les mains changent de position plutôt que d’être constamment à 9h15 comme sur une F1.

Parallélisme – Lorsque le véhicule est en ordre de marche et roule sur un sol plat et uni, les deux roues d’un même essieu doivent être parallèles et les deux essieux alignés. Si ce n’est pas le cas, il y a soit un pincement (les roues pivotent vers l’avant) ou une ouverture (les roues pivotent vers l’arrière). Voir aussi ‘carrossage’.

parallélisme

Parc assist (assistance au stationnement) – Une fois la commande active, les capteurs détectent automatiquement l’emplacement adéquat pour ranger le véhicule. Le système gère la trajectoire et les manœuvres sans que le conducteur ait besoin de toucher au volant. Il devra toutefois se contenter d’intervenir sur l’accélérateur, le frein et la boîte de vitesse pour reculer ou avancer. Outre les créneaux, le système sait également gérer les stationnements en épi et en bataille.

Patinage – Position intermédiaire entre la position débrayée et embrayée. À cet instant, le disque n’est pas complètement comprimé. Il permet une liaison progressive des deux ensembles, ce qui favorise les démarrages en douceur. On évitera cependant de rester sur cette position intermédiaire (démarrage en côte ou à l’arrêt avec une vitesse enclenchée au feu rouge) car le disque d’embrayage est en frottement et use le disque. Voir aussi ‘broutage’.

PMB (point mort bas) – Moment où le piston est au point le plus bas de sa course dans un cylindre.

PMH (point mort haut) – Moment où le piston est au point le plus haut de sa course dans un cylindre.

Pneus jumelés – Ils ne concernent pas les automobilistes mais plutôt les véhicules tracteurs. Afin d’augmenter la capacité de chargement, les poids lourds sont équipés d’une paire de pneus sur chaque côté de l’essieu. À signaler qu’ils ne s’usent pas de la même manière. Le pneu de l’intérieur s’use plus vite que celui à l’extérieur.

Pompe à carburant – Située dans le carter inférieur du moteur (ou dans le réservoir de carburant), elle pompe l’essence du réservoir vers les injecteurs. Électrique, elle pompe l’essence sous pression à travers un filtre vers la crémaillère de réglage ou le corps de papillon. L’essence coule vers les injecteurs et l’excès retourne au réservoir via le régulateur de pression. La pompe mécanique ne se retrouve que sur les anciennes voitures.

Pompe à eau – Elle amplifie de façon considérable la circulation naturelle du liquide de refroidissement. Le liquide refroidi, il descend naturellement vers la partie basse du radiateur. Aspiré par la pompe à eau, il est renvoyé vers le bas du moteur où il va s’échauffer progressivement en montant jusqu’aux culasses. Très chaud en sortie des culasses, il est dirigé vers le radiateur pour être à nouveau refroidi.

Célèbre pour ses défaillances, elle est généralement entraînée par la courroie de distribution. La panne la plus fréquente est la rupture du joint de la pompe, qui entraîne une fuite, donc un manque d’eau.

Pompe à injection – Elle permet la mise en pression, le dosage, l’équi-répartition et la distribution du combustible vers les injecteurs. Présent sur les moteur diésel.

Pompe à vide – Elle équipe uniquement les moteurs diesel. Elle crée une dépression afin d’alimenter le servo frein.

Pont (arrière) – Organe assurant la liaison des deux roues d’un même essieu. On désigne généralement par « pont » ce qui est en fait un « pont moteur », qui transmet la force motrice aux deux roues d’un même essieu sur un véhicule à moteur. Il se compose d’un axe recevant le couple sortant de la boîte de vitesses, du différentiel et des sorties reliées aux roues.

Port-à-faux – Le port-à-faux avant est la distance entre le milieu de la roue avant et le devant de la voiture. Le port-à-faux arrière est la distance entre le milieu de la roue arrière et l’arrière de la voiture.

Pot catalytique – Cf. ‘catalyseur’.

Pot d’échappement – Il sert à évacuer les gaz de combustion des cylindres vers l’extérieur du véhicule. De plus, ils représentent un danger pour les opérateurs à proximité en raison de la toxicité des divers gaz rejetés par le moteur, c’est pourquoi les lignes d’échappement débouchent souvent à l’arrière des véhicules, ou sont situées en hauteur sur les motorisations fixes. Il sert à réduire le bruit et la pollution des gaz générés par le moteur.

Projecteur antibrouillard – Ils éclairent puissamment, sur une bande large mais étroite en hauteur et sur une distance courte.

Projecteur directionnel – Contrairement aux feux traditionnels, les projecteurs directionnels pivotent horizontalement en fonction de l’angle de braquage du volant. Ils permettent par exemple de mieux éclairer l’intérieur des virages. Selon les modèles, la technologie prend des noms variés.

Propulsion – Cf. ‘traction’.

Puissance du moteur – Elle est déterminée par la quantité de travail qu’il est capable de fournir en une seconde. P = C x W => puissance = couple x vitesse de rotation du moteur. L’analogie du cycliste aide à mieux comprendre: pour la même distance, celui qui donne 20 coups de pédales au lieu de 30 est plus puissant.


R


Radiateur intérieur – Tous les véhicules en sont équipes, c’est le radiateur de chauffage. De la même manière que le radiateur qui se trouve devant le moteur, celui-ci diffuse la chaleur dissipée par des ailettes en contact avec le liquide. Un robinet permet de varier le débit de l’eau, et ainsi de changer la température intérieure.

Rapport volumétrique – Le rapport volumétrique (ρ) est le rapport entre le volume total du cylindre lorsque le piston est au PMB (v + V) et le volume restant lorsque le piston est au PMH (v).

Réfractomètre – Appareil de mesure. En mécanique automobile, il sert à mesurer l’acidité de la batterie mais aussi la salinité du liquide de refroidissement.

réfractomètre

Régulateur – Il fonctionne comme un robinet. Il envoie le courant débité par l’alternateur vers les batteries afin de les alimenter quand elles ont besoin d’être chargées. Lorsqu’il n’est pas nécessaire de les recharger, il réduit le passage du courant sans jamais l’arrêter complètement car le véhicule consomme toujours un minimum de carburant.

Ressort hélicoïdal – Ressort qui vient en complément de l’amortisseur.

ressort hélicoïdal

<strongRoadster – Voiture deux places, décapotable, traditionnellement sans fenêtres latérales. Ils sont généralement sans armature fixe de fenêtre. C’est aussi une façon de faire référence aux voitures sportives d’antan.

Rotules de direction – Éléments majeurs de la suspension et de la direction à laquelle elles assurent précision et rigidité. Côté suspensions, elles « encaissent » des efforts importants à tout moment dus à l’état des routes.

Rotules de suspension – Elles assurent au véhicule une parfaite adhérence des roues avec le relief du sol et optimisent le confort en filtrant les vibrations des roues.

Roue galette (roue jockey) – Roue de remplacement dans une auto. Beaucoup plus petite que la roue ordinaire, elle est reconnaissable à sa taille et son étiquette de couleur (souvent orange). Elle n’est pas prévue pour rouler sur de longues distances, juste le temps de rejoindre le garage le plus proche ou son domicile pour la remplacer. La vitesse limitée est de 80 km/h.

Certains diront que c’est mieux une galette que rien du tout. Dans l’histoire, ce sont surtout les constructeurs les grands gagnants. Moins de poids et plus de place, c’est tout bénéfice pour les fiches techniques et le marketing.


S


Sécurité active – Tout ce qui se passe avant l’accident. Ensemble des éléments liés au véhicule ainsi qu’aux gens et à l’environnement qui par leur présence, leur comportement ou leur fonctionnement, peuvent éviter qu’un accident se produise.

Au niveau du conducteur:

  • être vu: utiliser les feux adéquats, clignotant…
  • respecter les limitations de vitesse, les distances de sécurité, les panneaux…
  • conduite responsable: mettre sa ceinture et l’imposer aux passagers…
  • état du conducteur: pas d’alcool, de drogue, médicaments, fatigue…
  • conduite défensive: anticiper les risques potentiels

Au niveau du véhicule:

  • système antiblocage des roues en cas de freinage d’urgence (ABS)
  • aide au freinage d’urgence (AFU)double circuit de freinage
  • programme électronique de stabilité (ESP, DSC, EBS) qui agit sur le freinage de chaque roue et évite le dérapage
  • répartiteur électronique de freinage (EBD, REF, EBV) qui gère plus efficacement la pression de freinage sur chacune des roues
  • système de surveillance de pression des pneus
  • détecteur anti-collision
  • détecteur de franchissement de ligne
  • détecteur d’endormissement pour éviter la somnolence
  • pneumatique tubeless qui évite le risque d’éclatement

Sécurité passive – Tout ce qui se passe pendant l’accident. Ensemble des éléments qui par leur présence ou leur fonctionnement peuvent diminuer la gravité de l’accident.

  • ceinture de sécurité
  • déformation de la carrosserie afin d’absorber au maximum l’énergie cinétique
  • airbag
  • pare-brise avec feuille de plastique et n’éclate plus
  • appuie-tête: évite le coup du lapin
  • barres de protection latérale
  • arceau de sécurité en cas de tonneaux (uniquement cabriolets)

Serrage — La chaleur dilate les composants et ils commencent à grincer. C’est surtout vrai pour les moteurs à deux temps (essence) car ils vont très vite et l’huile est déjà mélangé au carburant. S’en suit rapidement un grippage (cf. grippage)

Servo-frein — Il se trouve en arrière du maître-cylindre, qui se trouve lui-même sous le réservoir du liquide de frein. C’est lui qui démultiplie la force appliquée sur la pédale de frein pour la transmettre aux disques/tambours. Il utilise la dépression du moteur, ou celle d’une pompe à vide dans le cas d’un moteur diesel.

Silent block — Pièce élastique qui permet d’absorber les bruits et les vibrations sur un véhicule. Ce bloc est composé d’un matériau souple tel que du caoutchouc ou du plastique. Les silent block ne sont placés qu’entre des pièces ayant des mouvements de très faible amplitude. Sur une voiture, il peut être utilisé pour la fixation d’une ligne d’échappement afin d’en absorber les vibrations. Il peut également servir côté moteur, afin de limiter les bruits.

Quand on commence à ressentir des vibrations dans l’habitacle, surtout à grande vitesse, c’est qu’il est temps de changer les silentblock.

silent-block

Solénoïde — Dispositif constitué d’un fil électrique enroulé régulièrement en hélice de façon à former une bobine longue. Parcouru par un courant, il produit un champ magnétique dans son voisinage, et plus particulièrement à l’intérieur de l’hélice où ce champ est quasiment uniforme.

Solex — Marque d’un vélo équipé d’un moteur thermique très en vogue dans les années 50. Le moteur positionné à l’avant pouvait se brancher ou se débrancher très facilement. Dans le premier cas, on devait considéré la personne comme conducteur (car le moteur relié). Dans le second cas, la personne était un piéton.

Sonde lambda — La sonde lambda (ou la pompe à oxygène) est implantée sur le système d’échappement en amont du catalyseur. Elle mesure la quantité d’oxygène dans les gaz d’échappement et envoie l’information au calculateur pour optimisation de la quantité d’essence à injecter.

sonde lambda

La régulation lambda assure une consommation réduite ainsi qu’une diminution des émissions de polluant, permettant ainsi de satisfaire les réglementations antipollution. Les dernières normes en matière de pollution imposent une deuxième sonde lambda placée après le catalyseur pour déterminer son efficacité.

Spider — Type de carrosserie automobile 2-places cabriolet. Les carrossiers italiens font une différence entre une voiture décapotable dérivée d’une berline de série, qui est alors appelé ‘cabriolet’, et une voiture dont la carrosserie a spécifiquement été étudiée et dessinée pour être ouverte, laquelle est appelée ‘spider’. (source: Wikipédia)

Stop & Start — Dispositif d’arrêt et de redémarrage automatique d’un moteur automobile destiné a économiser le carburant, diminuer la production de CO2 et minimiser la pollution sonore. Ce système a été lancé lors de la commercialisation de la Citroën C3 en 2004. Il s’active dans certaines conditions selon le constructeur et les modèles: au point mort, en dessous d’une vitesse maximale, en tenant appuyé le frein… Le véhicule est alors en mode ‘économique’ et reprend au relâchement du frein ou l’enfoncement de la pédale d’embrayage.

L’industrie automobile cherche a se donner une image écologique aux yeux de ses consommateurs. Une emplâtre sur une jambe de bois quand on compare ce qui est ‘économisé’ par rapport à ce qu’un moteur à combustion produit. Les plus optimistes diront que c’est déjà ça. Une solution plus efficace serait d’inciter les personnes à utiliser des modes alternatifs de transport et de privilégier les déplacements en groupe (bus, tram) plutôt que chacun sa voiture. Ce n’est évidemment pas le rôle d’un industriel qui cherche avant tout à vendre.

Sous-virage — L’avant du véhicule a tendance à glisser et continuer tout droit dans un virage. C’est le cas généralement sur les véhicules à traction.

Survirage — Il survient lorsque le train arrière d’un véhicule a tendance à glisser en virage. C’est plus souvent le cas sur les véhicules à propulsion. La puissance donnée aux roues arrières par une forte accélération ou un freinage trop brusque dans un virage entraîne un patinage des roues et c’est la “tête à queue”. Pour remédier, il faut relever le pied de l’accélérateur braquer les roues dans le sens inverse du survirage.

survirage

SUV(Sport Utility Vehicle) Véhicule de loisirs, avec un certain confort, généralement surélevé et qui peut posséder des capacités du tout-terrain. Alors qu’un 4X4 utilise les 4 roues motrices uniquement, ce n’est pas le cas du SUV qui peut passé d’un mode (2X2) à l’autre (4X4).

Le SUV est à la mode, sans doute grâce à son aspect très massif qui donne une image de robustesse et un sentiment de sécurité plus important que sur une voiture. Spacieux, la garde au sol est nettement plus basse que sur un tout terrain. Chose étonnante, les personnes âgées sont les principaux clients des petits SUV. Étant plus hauts, on peut s’y installer plus facilement. Ces véhicules sont plus hauts. On peut donc s’y installer plus facilement.


T


Tachygraphe — Appareil électronique enregistreur de vitesse, de temps de conduite et de repos installé dans un véhicule de transport routier. Tous les véhicules neufs immatriculés en Belgique doivent obligatoirement être équipés d’un tachygraphe digital. Cependant, puisque des véhicules plus anciens actuellement munis d’un tachygraphe analogique peuvent encore utiliser ce dernier, les deux systèmes cohabiteront encore pendant un certain temps.

tachygraphe

Tachymètre — Instrument servant à mesurer la vitesse (compte-tours, compteur de vitesse).

Un tachygraphe analogique enregistre les données sur des disques d’enregistrement (feuille d’enregistrement). Dans un tachygraphe digital, les données sont enregistrées sur des cartes mémoires.

Tare — Masse d’un véhicule en ordre de marche, avec carrosserie, équipement, accessoires et le plein de combustible, d’eau et de lubrifiant, mais non compris les personnes ou les marchandises transportées. (source: art. 2.29)

Taux de compression — Elle intervient dans la puissance du moteur. Elle se calcule en faisant grand volume + petit volume divisé par petit volume.

Tenue de route — Tenir sa trajectoire et plus particulièrement dans les virages. Elle fait fonction du centre de gravité. Elle dépend de la suspension, des amortisseurs, de la vitesse, du comportement routier général du véhicule.

Thermostat — Il sert à laisser passer le liquide de refroidissement trop chaud du moteur vers le radiateur. Au démarrage, il est fermé pour permettre au moteur de trouver rapidement la bonne température de fonctionnement. Il est grand ouvert quand le liquide est chaud et le moteur en plein effort.

TimonLongue pièce de bois ou de métal, fixée au train avant d’une voiture, d’un instrument agricole, de chaque côté de laquelle on attelle un animal de trait. (source: Larousse) On retrouve cette notion à l’article 53.4 sur les véhicules attelés.

Torique — Le joint torique est une pièce en élastomère de forme circulaire. Il est notamment utilisé pour la pompe à eau.

Tourillon — Il guide le mouvement de rotation dans le vilebrequin. Il ne faut pas confondre les tourillons, situés sur l’axe de rotation du vilebrequin (milieu), avec les manetons, excentrés (haut et bas), sur lesquels sont articulées les bielles.

manetons et tourillons

TPMS (Tyre Pressure Monitoring System) — Système de contrôle de la pression des pneus. Depuis novembre 2014, il est obligatoire sur toutes les nouvelles voitures. La pression est mesurée par un système indirect (via le capteur ABS) ou direct (via un capteur sur chaque valve de pneu). En cas de sous gonflage, un témoin lumineux apparaît sur le tableau de bord. Il indique une vérification à faire mais ne précise pas le pneu.

On recommande aux conducteurs de vérifier la pression des pneus chaque mois en temps normal et dès que le véhicule doit être chargé ou faire un long voyage. Très peu le font en pratique. Pourtant, sous-gonflé un pneu consomme davantage, s’use de façon anormale, augmente la distance de freinage, risque d’éclater et donc d’occasionner un accident.

Traction ou propulsion — Il faut bien distinguer deux choses: l’emplacement du moteur et la force qu’il exerce sur les roues. Dans la plupart des véhicules, le moteur se trouve à l’avant du véhicule. On trouve néanmoins certains modèles (Porsche) avec le moteur à l’arrière. Ensuite, l’effort du moteur est transmis sur un seul essieu. La plupart du temps, cette énergie est transmise aux roues avant: on parle de traction (sous-entendu traction avant). On dit souvent qu’elles ont une meilleure tenue de route. Quand la puissance du moteur est transmis à l’arrière (BMW, Mercedes), on parle de propulsion (sous-entendu propulsion arrière). Toutes les voitures sportives sont à propulsion. Dans les deux cas, les roues qui ne sont pas tractées / propulsées suivent tout simplement le mouvement.

traction ou propulsion

⚠️ Dans le cas d’une 4 X 4 ou de certaines voitures sportives, ce sont 4 roues motrices. Dans ce cas, les deux axes sont entraînés par le moteur.

Traffic Sign Recognition (reconnaissance des signaux routiers) – Une caméra placée sur le pare-brise reconnaît les signaux routiers et permet au conducteur de savoir en permanence la vitesse maximale autorisée. Ce dispositif peut être couplée au régulateur de vitesse qui adapte la vitesse en fonction des nouvelles données.

Train — Désigne pour le train avant, l’ensemble des organes assurant la suspension et la direction des roues avant. Pour le train arrière, l’ensemble des organes assurant la suspension et le guidage des roues arrière.

Trajectoire — Ligne décrite par n’importe quel point d’un objet en mouvement et notamment par le centre de gravité de la voiture. Il existe différentes trajectoires: tout droit, en arrière, à gauche, à droite, successions de virages. Quand le véhicule est au point mort, il suit une seule trajectoire.

Transmission — Désigne l’ensemble des organes de transmission, soit, l’embrayage, la boîte de vitesse, le pont avec le différentiel et les arbres. Sa fonction est de transformer le couple moteur et de le transmettre aux roues motrices.

Transmission intégrale — Aussi appelée traction intégrale ou quatre roues motrices, elle représente un système sur lequel les quatre roues d’un véhicule sont rattachées au moteur. Il se differentie des véhicules à traction ou à propulsion qui n’ont que deux roues rattachées au moteur. C’est souvent le cas pour les véhicules sportifs comme l’Audi S1, S3, RS3, la plupart des modèles Subaru, Lamborghini Aventador…

Tubeless — Pneu sans chambre à air. Il a l’avantage de présenter moins de risques de crevaisons rapides, par rapport à un pneu classique comportant une chambre à air. Le danger d’éclatement est moindre et il a une longévité plus grande.

Tubulure — Fin tube. On parle de la “tubulure d’admission” ou “tubulure d’échappement” pour ces gros tuyaux visibles au-dessus du moteur.

Turbo(compresseur) — Dispositif de suralimentation comportant une turbine d’entrée (primaire), mue par les gaz d’échappement, entraînant une turbine de sortie (secondaire) qui a pour fonction de comprimer l’air d’admission. Étant donné qu’il fonctionne avec les gaz brûlés, il fonctionne à plus haut régime que le compresseur. Le turbo tourne à plus de 250.000 tours par minute. Il doit donc être bien lubrifié. En cas de rupture, des limailles peuvent s’immiscer dans l’huile moteur. C’est la raison pour laquelle on conseille de changer d’huile en même temps que le turbo.


v


Vanne EGR (Exhaust gas recirculation) — La ‘recirculation des gaz d’échappement’ est un système qui consiste à rediriger une partie des gaz d’échappement dans le collecteur d’admission et ce, à des moments précis. Par exemple, si on sollicite fort son moteur elle restera fermée puisqu’on a besoin des gaz frais.

Cette technique a un but écologique et permet de mieux brûler les gaz. Ces derniers se retrouvent sous forme de suie (et finissent par boucher la vanne si elle n’est pas nettoyée régulièrement) plutôt que dans l’air environnant.

Il y a de nombreuses critiques sur cette vanne. Les constructeurs ont trouvé un moyen peu coûteux (la vanne coûte +/- 20 €) de satisfaire aux normes écologiques, sans pour autant revoir leur système en profondeur. D’un point de vue mécanique, le système en lui-même est un non-sens, car on réinjecte dans le circuit un air vicié chargé de suie (sur les diesels) et de NOx. Elle est très peu efficace sur les diesel à common rail.

La vanne EGR prend des formes différentes en fonction du constructeur. Elle se trouve sous le capot, du côté des essuie-glace. Elle peut être désactivée. Elle est obligatoire sur tous les véhicules (essence, diesel). Elle est souvent très sale, voire obstruée de suie et provoque une fumée noire. La plupart des vidéos sur Youtube montrent comment la nettoyer.

Vapor lock (bouchon à vapeur) — L’échauffement du liquide de frein, rend ce dernier compressible, après formation de bulles gazeuses. C’est le cas par exemple si on s’obstine à vouloir descendre une montagne uniquement avec le frein pédale (sans le frein moteur) ou dans le cas d’une conduite sportive. La pédale devient alors “molle” en raison des gaz (compressibles) dans le liquide de refroidissement.

Vase d’expansion — Réservoir à niveau variable. Selon la température, il permet la dilatation du liquide sans qu’il y ait de débordement.

Tout fluide, lorsqu’il est échauffé, se dilate. Pour permettre au liquide de s’épandre comme bon lui semble, les voitures modernes disposent d’un vase, relié au dessus du radiateur. Le remplissage doit se situer entre le min. et le max. pour permettre au liquide de s’étendre.

Ventilateur — La calandre du véhicule laisse passer l’air afin de diminuer la température du liquide de refroidissement dans le radiateur. Parfois, à faible allure, ce refroidissement par air ne suffit pas. Il est alors aidé par un ventilateur qui vient aspirer l’air. Sur certains modèles, il peut être entraîné mécaniquement à l’aide d’une courroie. En général, on trouve plutôt un petit moteur électrique, commandé par une sonde placée sur le radiateur, qui entraîne le ventilateur lorsque la température est supérieure à 100° C.

Venturi (effet) — voir effet sur youtube

effet venturi

Vilebrequin — Désigne la pièce mécanique de l’arbre moteur, transformant le mouvement alternatif linéaire des pistons en mouvement rotatif continu vers le volant moteur. Les bielles sont fixées sur cet axe. Le vilebrequin entraîne l’arbre à cames, les pompes, le générateur, le distributeur et bien sûr, il transmet le couple aux roues via la transmission.

vilebrequin

Volant moteur — Masse d’inertie qui sert entre autre à limiter les vibrations et les irrégularités dans la rotation du vilebrequin. Il est relativement lourd afin d’homogénéiser le mouvement et le renvoyer. Moins il y a de cylindres, moins le couple est régulier. En tournant et grâce à son poids, le volant moteur emmagasine de l’énergie pendant le temps moteur et est restituée pendant les temps résistants. Les fonctions secondaires du volant moteur sont:

  • porter la couronne de lancement du démarreur
  • sert de plateau d’appui à l’embrayage
  • repères d’allumage ou du système de déclenchement du capteur de PMH

Volant bi-masse — Sur certaines automobiles récentes, le volant d’inertie (ou “volant moteur”) est composé de deux masses liées entre elles par un ressort. Une des masses est solidaire du vilebrequin, la masse secondaire est solidaire de la transmission, les deux étant reliées par des taquets, un roulement à billes et des ressorts. Cela constitue un dispositif d’amortissement absorbant les trop fortes variations d’énergie cinétique, réduisant ainsi les sollicitations en torsion de la transmission.

volant bi-masse

⚠️ Ce volant bi-masse est apparu depuis la fin des années 90. Il permet de réduire les bruits et vibrations émis par les moteurs diesel. Cependant, ils se révèlent plus fragiles et causent un grand nombre de pannes. Les ressorts situés dans les volants moteurs bi-masse finissent par s’user et céder provocant un dysfonctionnement répercuté directement sur l’usure de l’embrayage. Du coup lorsque le volant moteur lâche il faut généralement changer en même temps l’embrayage, ce qui alourdit de considérablement la facture.

Voltmètre — Outil destiné à mesurer la bonne santé de la batterie. Pour faire la mesure, la voiture doit être éteinte. On active le voltmètre sur 20 V (échelle plus proche des 12 V de la voiture). Ensuite, on positionne les deux palpeurs sur les bornes de la batterie. 12,7 V est signe d’une batterie en bonne marche. En dessous de 12,5 V, la batterie commence à se décharger. Il est appelé à tort ‘voltmètre’ car bien souvent il s’agit d’un ‘multimètre’ capable de tester le voltage sur différents appareils.


v


YoungTimer — Inspiré par le « oldtimer », ce terme désigne les voitures anciennes des années 80, 90: Golf GTI, BMW série 3, Renault 5… Ces modèles rétros reviennent à la mode. Les acheteurs sont soit des nostalgiques de leurs premiers véhicules ou de ceux de leur parents, soit des amateurs de vintage, soit des jeunes conducteurs qui recherchent un bon plan pas trop coûteux à l’achat et des frais réduits (assurance, taxe de circulation, entretien, contrôle technique). Le prix de base pour un modèle en bon état est de 4.000 €. Enfin, certains retrouvent une conduite moins ‘aseptisée’ que l’on retrouve dans les voitures actuelles.



En rouge, définitions personnelles.
En vert, définitions reprises telles quelles par le Code de la route (AR 01/12/75).
En orange, définitions reprises telles quelles par le Règlement technique des véhicules (AR 15/03/68).
En mauve, définitions de sources diverses.

Publicités